À l’ère des MOOCs et au moment où les usages du numérique se développent de plus en plus à l’école, les classes inversées ont le vent en poupe. Le principe est simple : la transmission du contenu théorique du cours se fait avant le temps de classe sous la forme de supports audio ou vidéo, et les exercices d’application sont faits essentiellement en classe. Si le concept est assez ancien, il se renouvelle aujourd’hui grâce à la diversité de contenus multimédias qu’il est désormais possible de mettre à la disposition des élèves entre autres grâce aux espaces numériques de travail (extrait d’un article publié par les équipes Next Education sur le site projet http://www.l-educdenormandie.fr/).

Christel G., enseignante en classe de CM2 dans le Tarn, utilise ONE avec ses élèves pour mettre en oeuvre une démarche de classe inversée. Elle a accepté de partager son expérience en répondant à nos questions.

Comment utilisez-vous ONE dans le cadre de la classe inversée ?

 

J’introduis une leçon par une vidéo que les enfants regardent en amont de la séance en classe. C’est simple et cela se déroule en 3 étapes :

1.  Je sélectionne une courte vidéo thématique ou « capsule » sur internet ;

2. Je l’intègre au cahier multimédia ONE de la leçon ;

3. Les élèves la regardent chez eux ou à la bibliothèque de l’école.

La vidéo permet d’introduire la leçon que nous étudions ensuite en classe.

Quel est l’intérêt de ONE dans ce contexte ?

 

L’ENT m’offre un cadre sécurisé à la diffusion de vidéos pédagogiques. Je les sélectionne sur internet pour les mettre en forme sur ONE. Je peux par exemple enlever les suggestions de fin de lecture sur une vidéo YouTube.

Les élèves y ont accès facilement via leur compte et à partir de n’importe quel support, tablette, smartphone ou ordinateur.

L’expérience est positive : les élèves adorent et sont motivés. Nous gagnons également du temps en classe car ils ont déjà réfléchi au sujet de la leçon !

Et maintenant, quels sont vos projets sur ONE ?

 

J’élargis peu à peu les usages du cahier multimédia pour l’utiliser comme support de cours à part entière. J’ai ainsi créé des cahiers de géographie, de sciences et d’histoire dans lesquels j’insère des vidéos, des bandes-son, des exercices interactifs et des images (cartes et schémas explicatifs en couleurs).

La prochaine étape consistera probablement à permettre aux élèves de publier eux-mêmes davantage de contenu. Ils deviendront alors plus acteurs de leur apprentissage !

ONE.CAHIER.MULTIMEDIA