À Chasselay, dans le département du Rhône, Chrystelle Monjoie, directrice et enseignante à l’école La Fontaine, utilise ONE depuis trois ans. Très enthousiaste, elle nous fait part de l’utilisation de la plateforme dans son établissement. Exposés, karaokés ou tutos vidéo, focus sur des usages inspirants qui plaisent aux petits comme aux grands.

Pour quelle(s) raison(s) avez-vous installé ONE dans votre école ?

Chrystelle Monjoie : Dans notre école, nous avons des enfants dyslexiques ou dysorthographiques, qui avaient des soucis pour prendre leurs leçons ou noter leurs devoirs. On se retrouvait face à des parents qui, le soir, constataient qu’il manquait des choses dans le cartable ou des prises de notes. ONE a été notre solution pour aider les parents à pouvoir gérer les leçons avec leurs enfants. Aujourd’hui, on utilise ONE tous les jours, c’est un de nos outils de travail.

Quelles sont les applications que vous et vos collègues utilisez le plus ?

On se sert tout le temps du cahier de textes, en doublon avec l’agenda des enfants. On utilise aussi beaucoup l’espace documentaire, qui permet de retrouver, à la maison, toutes les leçons que l’on a apprises à l’école. Et pour faire des exposés, on passe par le cahier multimédia, comme ça, les enfants n’ont pas besoin d’avoir chez eux des outils comme Powerpoint. Dans un premier temps, ils créent le cahier et le partagent juste avec les enseignants, avant de le présenter. Une fois la présentation passée, ils le partagent avec tout le monde. C’est très sympa. Et puis, il y a l’application casier. Le casier, pour les enseignants, est un outil génial ! Dès qu’un enfant est absent, on pose dans son casier tout le travail qu’on a fait dans la journée, afin qu’il ne soit pas perdu à son retour. Ça marche très bien, parce que les enfants qui ont manqué des cours savent qu’ils doivent vérifier s’il y a des éléments à récupérer dans leur casier.

casier
Enseignants et élèves apprécient le côté pratique de l’application Casier..

« C’est leur outil, c’est à eux, ça leur appartient et ça les rassure ! »

 

Le cahier multimédia est généralement l’application préférée des enseignants. Mis à part pour les exposés, avez-vous d’autres usages de cette application ?

Oui, en musique. Après avoir travaillé une chanson en classe, on insère dans le cahier multimédia un lien vidéo du clip ou de la version karaoké de cette chanson. On ajoute aussi les paroles à côté pour que les enfants puissent s’entraîner à la maison. J’ai moi-même mon fils à l’école. Ce week-end, on a partagé, en famille, ce qu’il avait fait avec son enseignante de musique. C’est très sympa parce que c’est un échange. Ça permet aux parents de voir ce que leurs enfants font à l’école. D’ailleurs, l’année dernière, on a travaillé sur le thème des comédies musicales. Les enfants connaissaient bien les chansons par cœur. Puis on a eu un spectacle. Tous les textes qui étaient sur ONE étaient présentés en chorale, face aux parents, vers la fin de l’année. Et on s’est aperçu qu’ils connaissaient aussi très bien les paroles !

musique 2

Les élèves peuvent s’entraîner à la maison sur les chansons du spectacle de fin d’année.
 

Et les élèves ? Que pensent-ils de ONE ?

Ils adorent ! Ils adorent ONE. Ils sont toujours en train de mettre leur humeur du jour en cliquant sur le petit panda. Ils ont tous inséré une image pour leur profil et ils utilisent, entre eux, la messagerie pour s’envoyer des mails. On s’en sert aussi pour communiquer avec eux. Et il faut le savoir, les enfants adorent communiquer avec leur enseignant ! On a droit à des messages rigolo : « Coucou maîtresse, j’ai oublié mon cahier ». On ne peut rien y faire, mais c’est mignon (rire). Les enfants de notre école ont facilement à disposition, chez eux, une tablette ou un ordinateur. Ils ont leur profil ONE enregistré et n’ont plus qu’à cliquer dessus pour y accéder. C’est leur outil, c’est à eux, ça leur appartient et ça les rassure ! Même s’ils écrivent leurs devoirs, ça les rassure d’aller voir sur ONE. Les parents sont aussi très contents. Ils étaient même impatients que ça reprenne à la rentrée.

« La collaboration entre les enseignants d’une même classe est optimisée. »

 

Est-ce que ONE facilite la coopération entre les enseignants ?

Complètement. Nous ne sommes pas forcément à temps complet sur les classes. Ça permet donc à l’autre maître de pourvoir partager, de chez lui des informations, puisqu’il n’est pas tout le temps dans l’école.

Cette année, quels sont vos projets sur ONE ?

On va essayer de travailler avec des cartes mentales. Je pense que ça peut être un bon outil pour les enfants. Pour certains, avoir un système de carte mentale, au lieu d’une leçon classique, permet de se repérer plus facilement. Ils se concentrent davantage sur les mots-clefs. L’année dernière, j’ai aussi commencé à mettre en place la création de nos propres tutoriels vidéo. Par exemple, après l’explication d’une notion de mathématiques, on filme les enfants en classe, puis on met le lien de la vidéo sur ONE. Les enfants doivent apprendre à parler devant une caméra d’expliquer clairement ce qu’ils sont en train de faire. Ça apporte des notions transversales aux élèves. Et c’est bien plus ludique !

Vous utilisez ONE avec votre classe et souhaitez nous faire part de vos idées d’usages pédagogiques ? Contactez-nous par mail à charline.fornari@opendigitaleducation.com.